God of War, une exclu PS4 à posséder obligatoirement

Série phare de chez Sony, God of War nous régale à travers les aventures de Kratos depuis 2005. Toute la série a su prouver sa qualité que ça soit sur Ps2, sur PsP, Ps3 et maintenant sur Ps4. Quelle joie de retrouver notre ami Kratos, maintenant accompagné de son fils Atreus pour de toutes nouvelles aventures basé sur la mythologie nordique alors que les précédents épisodes nous avaient habitué à la mythologie grecque. Pourquoi pas, le tout étant de savoir comment ils ont réussi à passer de l’un à l’autre sans que l’histoire de Kratos n’en pâtisse.

 

god-of-war-ps4

 

 

Un peu de mythologie nordique pour changer ?

Quand je me suis plongée dans God of War, j’ai retrouvé  Kratos accompagné de son jeune fils Atreus. En effet, après la fin de l’histoire de God of War III, ce-dernier a préféré s’exiler sur la terre nordique afin de faire une croix sur son passé. Il y a fondé une nouvelle famille au côté de Faye. Elle est malheureusement décédée et notre guerrier a tout naturellement décidé d’honorer la dernière volonté de sa femme : disperser ses cendres depuis le plus haut pic des Neuf Royaumes accompagné d’Atreus. Nous nous en doutons bien évidemment, tout ne va pas se passer aussi simplement qu’on pourrait le croire au départ. Les péripéties vont être nombreuses pour finalement réussir à exaucer ce souhait. En avançant dans l’histoire nous allons en découvrir de plus en plus sur les différentes légende nordique. Nous allons entendre parler de Thor, Odin ou encore Baldur. Même si quelques libertés ont été prises pour coller à l’histoire de Kratos, il est très intéressant de découvrir ou approfondir cette mythologie.

 

 

 

Du contenu, en veux-tu en voilà

En plus de la quête principale se trouve de nombreuses quêtes secondaires. Là où je trouve que God of War est vraiment réussi, c’est que je n’ai pas eu la sensation d’être obligé de faire des quêtes secondaires pour améliorer mon équipement mais bien parce que j’en avais envie. Envie d’en apprendre plus sur la mythologie ou envie de répondre à une question. J’ai donc par moment délaissé l’histoire pour me promener dans cet univers très complet. Au final, j’ai terminé la quête de Kratos et Atreus mais je n’ai pas terminé le jeu. Il reste encore plein de choses à découvrir. Je pense que 50 heures ne sont pas de trop pour balayer la totalité de l’épisode.

 

god-of-war-ps4-capture

 

Ya du nouveau côté gameplay

Quand on est habitué au gameplay des précédents opus, il est vrai que les premières minutes de jeu sont clairement déroutante. Le studio a fait le choix de rapprocher la caméra de Kratos afin de nous plonger un peu plus dans l’action. Assez septique au début, j’ai rapidement trouvé mes marques. Les combats sont loin d’être faciles malgré la force légendaire de notre héros. Il faudra apprendre à maîtriser les différentes possibilités de combat entre votre arme, le bouclier ou à mains nus, mais aussi profiter de l’aide d’Atreus avec ses flèches qui seront très souvent les bienvenus. En effet, étourdir vos ennemis vous permettra de déclencher une attaque dévastatrice vous faisant gagner bien du temps et de l’énergie, c’est là qu’Atreus et ses flèches vous aideront grandement dans cette tâche.

 

god-of-war-capture-2

 

God of War, c’est loin d’être fini !

Une fois le jeu fini, j’ai eu une sensation particulière … Celle où on a du mal à jouer à autre chose après avoir énormément apprécié un jeu. L’impression que tout parait fade à côté … C’est donc avec joie que j’ai appris qu’il est prévu une série de comics de 4 volumes chez l’éditeur Dark Horse, sur la franchise God of War et son tout nouvel univers nordique. Il y a également un roman qui est disponible en anglais depuis le mois d’août.

 

god-of-war-comics

 

God of War sur PlayStation 4.

10/10

A mes yeux, God of War version 2018 mérite amplement un 10/10. Il m’a apporté beaucoup de plaisir, j’ai été intrigué par l’histoire et même une fois fini j’ai encore envie d’y jouer et d’en apprendre plus sur l’univers de Kratos. Pour moi c’est à cela qu’on reconnait un grand jeu et il n’y a pas de doute, il en fait partie !

Article réalisé grâce à une clé envoyée par l’éditeur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.