Présentation de PES 2014

N’étant plus en région parisienne, j’envoi maintenant mon reporter Arsh aux différents évènements de présentations. Aujourd’hui il vous livre ses impressions sur PES 2014 suite à la soirée de présentation et une petite soirée de jeu chez lui.

 

Année après année, le mois de septembre est le moment de la lutte acharnée pour le titre de meilleur jeu de football. Pour l’édition 2014, Konami à convié la presse et les blogueurs à une soirée pour présenter son nouveau bébé et les faire s’affronter lors de tournois organisés pour l’événement !

Joueur de FIFA, je le concède, ma curiosité m’a poussé à m’y rendre. Au milieu de joueurs pro et de journalistes/blogueurs rompus au jeu, j’ai pu poser mes mains de newbie sur le jeu. Ma dernière rencontre avec PES remonte au 3 sur PS2. une éternité en jeux-vidéo.
PES 2014
La soirée est très accueillante. Une fois les copains salués, le buffet aux accent asiatiques honoré, j’ai pu me frayer un chemin vers les multiples bornes proposant le jeu.
Manette en main, j’ai pu profiter de longs temps de chargement pour me faire expliquer les contrôles. Ok, mais une fois les commandes expliquées, le jeu chargait toujours…
Une fois le chaaaaaaaaaaaaaargement terminé, je scrute l’écran pour la présentation des joueurs. Malheureusement le nouveau moteur Fox Engine est loin de faire des merveilles.
Le jeu commence enfin ! Quel plaisir de placer un sprint… Digne de Shaquille O’Neal pour lancer Mario Ballotelli en contre attaque. Le joueur est d’une lenteur ! Pire, le jeu entier est lent ! On est loin de FIFA et la prise en main s’annonce difficile ! Cela se termine par un lamentable 1 – 1 et un nombre élevé de cartons jaunes.
PES 2014
Mais je ne m’annonce pas vaincu. Au sortir de cette soirée de présentation j’avais la ferme intention de reprendre le jeu en main ! Et cette fois je ne serais pas diverti par un tournoi d’un niveau trop élevé pour moi, ou autres Bubble tea, Wok ou bonbons !
Mercato oblige, je recrute mon voisin, rompu aux joutes footballistiques sur console. Au passage c’est le seul joueur que je connaisse à ne posséder qu’un seul et unique jeu ! FIFA ou PES suivant son choix de l’année qu’il finance en revendant celui de l’année précédente. Aficionados de PES, il a craqué pour FIFA cette année. Je n’avais pas de meilleur testeur pour m’aider !
Dès le début, nous voilà plongés dans des menus tactiques. Le jeu semble offrir de belles possibilités tactique afin de modeler l’équipe à sa guise. Malheureusement, il faut un peu de pratique pour bien les appréhender.
Les chargements ainsi que les graphismes n’ont pas changés donc je passe directement au jeu. Effectivement un joueur habitué arrivera à aller un peu plus vite dans les transmissions et donc proposer quelque chose de plus fluide. mais tout de même lent. Et peut être même un peu brouillon !
PES 2014
De mon coté, ça ne passe pas. le jeu est trop haché, trop lent. Un manque de fun a mon gout qui sera rédhibitoire !
A vouloir trop en faire une simulation, le jeu perd en fun, en facilité de prise en main… Sans parler des chargements et des ralentis qui cassent le rythme et des graphismes qui ne sont pas au niveau. Même la baisse de prix ne changera rien à la donne. Et l’absence de version PS4 et Xbox One risque aussi de faire mal à la licence qui a déjà manqué le passage à la génération actuelle.
Encore une année FIFA !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.